Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lève-Toi Et Marche

  • : Talitha Koumi: Jeune fille lève- toi
  • Talitha Koumi: Jeune fille lève- toi
  • : Talitha Koumi un blog qui a pour vocation de partager la parole de Dieu et d'encourager chacun dans sa foi. Que vous soyez édifiés et bénis par nos différents articles. Et surtout, le message essentiel que nous voulons dire à cette génération, Jeunes et moins jeunes: levons-nous pour annoncer la grandeur de Dieu et proclamer qu'il est le Dieu de miracle. Qu'en toute chose Son nom soit glorifié.Cynthia et Sophie, Ambassadrices de Christ !
  • Contact

Articles Précédents

  • Augmente-nous la foi
    Il y a des saisons dans notre vie où nous sommes facilement proie au découragement. Nous nous sentons comme loin de Dieu et nous tentons désespéremment de nous rapprocher de lui. A ce moment là, ce sentiment terrible de manquer de foi nous envahit. Alors,...
  • Le miracle est dans ta maison
    « Une femme d'entre les femmes des fils des prophètes cria à Elisée, en disant: Ton serviteur mon mari est mort, et tu sais que ton serviteur craignait l'Eternel; or le créancier est venu pour prendre mes deux enfants et en faire ses esclaves. Elisée...
  • Que veut dire "Dieu regarde au coeur" ?
    Lorsque l’Eternel envoya Samuel chez Isaï pour oindre le futur Roi d’Israël, il vit Eliab, un des fils d’Isaï, qui lui semblait avoir la carrure d’un Roi. Mais « l'Éternel dit à Samuel : Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille,...
  • Choisissons bien nos amis
    Ne vous y trompez pas : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs. 1 Corinthiens 15 :33 Ce constat est terrible. Des personnes que nous aimons et fréquentons peuvent être pour nous une occasion de chute. Une mauvaise compagnie n’est pas celle...
  • Tiré de la boue
    Je trouve extraordinaire le processus de transformation de l’or de l’orpailleur au bijoutier ! L’orpailleur est un chercheur d’or, il va fouiller et remuer les graviers pour tenter de trouver le précieux sésame. Des heures de fouille pour parfois ne recueillir...
  • Cessons les compromis
    Lorsque Dieu a dit à Abram de quitter sa patrie, il est malgré tout parti avec Lot, son neveu. (Genèse 12) Je crois que souvent le compromis commence par « oui, mais… ». Dans ce cas, Abram a du se dire « Oui, mais j’emmène Lot avec moi » ! Nous savons...
  • De qui es-tu l'esclave?
    Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Romains 12: 1 La sagesse de Dieu dépasse totalement notre entendement ! Alors...
  • A l'école de Christ
    Dès notre enfance, on nous apprend qu'il faut aller à l'école pour recevoir l'instruction et être éduqué, cultivé, civilisé. Nous suivons ainsi un cursus scolaire. Plus tard, nous découvrons qu'il existe plusieurs écoles spécialisées correspondant à des...
  • "Croire Dieu" ou "Croire en Dieu"
    J'ai participé à u ne cellule de prière durant laquelle un frère a rappelé la distinction essentielle qu'il faut faire entre "Croire Dieu" et "Croire en Dieu". Je pense que cela est la source de nombreuses divergences d'opinion. "Croire Dieu" c'est croire...
  • La Bible est à jour !
    Je ne sais combien de fois j'ai entendu dire que la Bible a été écrite par des hommes de l'époque pour répondre aux questions de l'époque, de ce fait, elle n'est plus adaptée au monde d'aujourd'hui. C'est une erreur déjà de penser que la Bible vient des...
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 19:30

Il y a des saisons dans notre vie où nous sommes facilement proie au découragement. Nous nous sentons comme loin de Dieu et nous tentons désespéremment de nous rapprocher de lui. A ce moment là, ce sentiment terrible de manquer de foi nous envahit.  Alors, nous prions Dieu de nous donner plus de foi.

 
Les apôtres dirent au Seigneur: Augmente-nous la foi. Et le Seigneur dit: Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce sycomore: Déracine-toi, et plante-toi dans la mer; et il vous obéirait. Luc 17:5-6
 
Quand les disciples ont dit "Augmente-nous la foi", Jésus ne leur a pas donné une solution miracle, mais il leur a dit "si vous AVIEZ la foi comme un grain de sénevé". En clair, les disciples n'avaient pas cette foi là, mais c'était à eux de travailler à avoir une foi, même le plus petite, celle du grain de sénevé, pour vivre de grandes choses avec Dieu.
 
 "Qu'il te soit fait selon TA foi"... Plus d'une fois, Jésus a donné cette réponse à ceux qui sont venus chercher, auprès de lui, la guérison. Le fait est que, Jésus ne leur a pas donné leur foi, ils sont venus avec jusqu'à Lui. Cela veut dire que nous obtenons les choses de Dieu selon le niveau de confiance que nous lui accordons.  Ainsi, notre niveau de foi ne vient que du crédit que nous accordons à Dieu dans sa capacité à accomplir des choses impossibles pour nous. Notre foi vient de notre intimité avec Dieu et grandit par la semence qui est la Parole qui fait vie en nous.
 
Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ. Romains 10:17
 
On parle d'activer sa foi. Ces personnes, à qui Jésus a dit "Qu'il te soit fait selon TA foi", ont d'abord activé  leur foi, pour ensuite, recevoir leur guérison.  Ainsi, augmenter ta foi, c'est commencer à croire que ta situation a déjà changé.

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 10:30

 

« Une femme d'entre les femmes des fils des prophètes cria à Elisée, en disant: Ton serviteur mon mari est mort, et tu sais que ton serviteur craignait l'Eternel; or le créancier est venu pour prendre mes deux enfants et en faire ses esclaves. Elisée lui dit: Que puis-je faire pour toi? Dis-moi, qu'as-tu à la maison? Elle répondit: Ta servante n'a rien du tout à la maison qu'un vase d'huile. » 2 Rois 4:1-2

 

 

 

L’histoire de ce miracle qui va se produire est absolument admirable. Cette femme est allée voir Élisée pour lui faire part de son problème de dette et à cela, Élisée lui répondit : « Que puis-je faire pour toi ? Dis moi qu’as-tu à la maison ? » Elle dira qu’elle n’a RIEN du tout, si ce n’est UN vase d’huile. Je me suis interrogée sur la raison pour laquelle Élisée lui a posé cette question. Il en va de soi qu’on ne peut multiplier à partir de zéro « RIEN », mais il faut au moins « UN » pour commencer à multiplier. Il fallait qu’Élisée ait au moins une base, aussi petite soit-elle, pour prier et demander à Dieu de multiplier.

 

Dieu se sert de la plus petite chose que tu possèdes pour opérer un grand miracle dans ta vie. Cela me fait également penser à cette veuve du temps de Jésus qui a déposé les deux pièces qui lui restait dans le tronc « Alors Jésus, ayant appelé ses disciples, leur dit: Je vous le dis en vérité, cette pauvre veuve a donné plus qu'aucun de ceux qui ont mis dans le tronc; car tous ont mis de leur superflu, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu'elle possédait, tout ce qu'elle avait pour vivre ». Marc 1 :43-44

 

Le peu que tu as à donner à Dieu est d’une valeur inestimable pour Lui. Il ne s’agit pas là que de finances ou d’argent. Des fois tu peux dire : Seigneur, je ne sais pas prier ! Mais dis seulement UN mot et Dieu est capable d’ouvrir les écluses des cieux pour toi. De même, dans des situations difficiles, quand tu te sens découragé et que tu penses n’avoir rien à donner à Dieu, ouvre lui ton cœur, place en lui ta confiance, de là viendra ton miracle.

 

Il y a en toi ou chez toi, une chose que tu peux donner à Dieu pour qu’un miracle se fasse dans ta vie. Si c’est ta dernière pièce de monnaie, donne-la lui, si c’est ta petite foi, donne-la lui, si c’est une petite prière, donne-la lui.

 

Pense à cela : C’est de la poussière de la terre que Dieu a formé l’homme !

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
17 août 2013 6 17 /08 /août /2013 11:29

Lorsque l’Eternel envoya Samuel chez Isaï pour oindre le futur Roi d’Israël, il vit Eliab, un des fils d’Isaï, qui lui semblait avoir la carrure d’un Roi. Mais « l'Éternel dit à Samuel : Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l'ai rejeté. L'Éternel ne considère pas ce que l'homme considère ; l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Éternel regarde au cœur. » 1 Samuel 16 :7. 

 

Une autre version dira : « … moi je vois jusqu’au fond du cœur ».

 

« Dieu regarde au cœur », j’ai souvent entendu répéter cette phrase pour se justifier d’une mauvaise action. Une façon dire : « J’ai fait ça, mais Dieu sait que je ne suis pas si mauvais que ça, il comprendra. »

 

Pourtant, c'est dans le cœur que se trouve ton vrai visage. C'est dans le cœur que se trouvent les vrais sentiments que tu essayes de cacher aux hommes. C'est dans le cœur que se manifeste ta véritable personnalité.

 

Lorsque tu dis que "Dieu regarde à mon cœur"  sache qu'il voit ce que tu es réellement. En effet, les hommes ne voient que les apparences que tu laisses transparaitre, mais Dieu lui, connait la vérité sur toi. Il connait tes motivations profondes et tes désirs secrets.

 

Il est inconcevable d'utiliser ce passage de la Parole de Dieu pour justifier tes moments de faiblesse et d'infidélité à Dieu.

 

Oui dans ton cœur, Dieu voit la lutte entre la chair et l'Esprit mais il voit aussi quand tu laisses place à la chair. Il voit qu'il a mis sa Parole en toi mais que toi, tu  préfères choisir une autre option.

 

La Bible dit qu’Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter. 1 Corinthiens 10 :13.

 

L’exemple de Judas est concrètement la manifestation de ce que Dieu voit réellement dans le cœur. Lorsqu’il est venu donner un baiser à Jésus, celui-ci ne s'est pas laissé tromper par cette salutation qui pouvait sembler fraternelle car il savait quel sentiment animait vraiment son cœur. 

 

A contrario, lorsque l’aveugle mendiant su que Jésus passait non loin de lui,  il se mit à crier. Les gens ont voulu le chasser le prenant pour un fou mais Jésus savait de quelle foi il était rempli. Il a vu son cœur.

 

Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître? Moi, l'Eternel, j'éprouve le cœur, je sonde les reins, Pour rendre à chacun selon ses voies, Selon le fruit de ses œuvres. Jérémie 17:9-10

 

Demande-toi ce que Dieu voit dans ton cœur.

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 11:32

Ne vous y trompez pas : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs.

1 Corinthiens 15 :33

 

Ce constat est terrible. Des personnes que nous aimons et fréquentons peuvent être pour nous une occasion de chute.

 

 Une mauvaise compagnie  n’est pas celle d’un meurtrier ou d’un criminel, mais cela s’entend au sens spirituel du terme. Il s’agit là de toute personne qui ne nous emmène pas à chercher Dieu ou qui, même sans le faire consciemment, nous détourne des voies du Seigneur.

 

Cela est d’autant plus dangereux lorsqu’une telle compagnie se trouve au sein même de l’église. Nous nous trouvons aveuglés par les apparences de piété ou de vie consacrée.

 

Nous pouvons lire ce même passage de 1 Corinthiens 15 dans la version Français Courant qui dit: « Ne vous y trompez pas : Les mauvaises compagnies sont la ruine d’une bonne conduite. »

 

Qui parle de ruine, parle de destruction. Cela veut dire que notre vie peut être totalement détruite rien qu’à cause d’une mauvaise compagnie.

 

Cela nous pousse à reconsidérer le mot « amitié » et à nous poser les bonnes questions. Est-ce que la compagnie de tel  fait du bien à mon âme ? Est-ce que tel est un soutien spirituel pour moi ? Les conseils de tel sont-ils conformes à la parole de Dieu ? Tel est-il réellement consacré au Seigneur ?

 

L’influence d’une mauvaise compagnie est bien souvent prépondérante. Il est quasiment impossible de s’y extirper en restant à son contact. Lorsque nous sommes attachés à une personne, il y a une sorte de voile qui se pose et qui nous fait tout accepter, tout excuser et tout justifier. Bien souvent parce que notre conception du terme « mauvais » est erronée.

 

Vous savez, il est préférable de s’éloigner d’une mauvaise compagnie qui nous est chère que de se trouver des années durant à errer spirituellement…

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 21:47

orpailleurJe trouve extraordinaire le processus de transformation de l’or de l’orpailleur au bijoutier !

L’orpailleur est un chercheur d’or, il va fouiller et remuer les graviers pour tenter de trouver le précieux sésame. Des heures de fouille pour parfois ne recueillir que quelques grammes. Parmi tous les cailloux, l’or va être extrait, lavé et mis de coté. Cet or brut n’a pas encore là toute sa valeur, il va d’abord subir l’épreuve du feu pour être fondu et transformé en lingot. Enfin ce lingot va servir à la fabrication de bijoux.

 

Pour moi, ce processus de transformation est une très bonne représentation de notre vie avec Dieu.

Nous vivions notre vie dans le monde avec tous (les cailloux) et puis un jour Dieu (l’orpailleur) est venu nous chercher car nous avions de la valeur pour lui. Il nous a tirés de la boue dans laquelle nous nous trouvions et nous a lavés et justifiés par son sang. Puis il nous a retirés de ce monde (mis de coté).

C’est un peu comme ces paroles du chant Majesté : « ta grâce m’a trouvé tel que je suis, sans valeur mais pour toi perle de prix »!

Il nous façonne ensuite à son image en nous faisant passer par toute sorte d’épreuves (épreuve du feu) afin que nous soyons affermis (transformés en lingot) pour être plus que vainqueur et  gagner notre couronne de vie (bijou).

 

Nous, enfants rachetés de Dieu, sommes tous des témoignages vivants que Dieu nous a retirés de la boue. Quelle grâce nous a-t-il fait de le connaitre pour nous ramener à son admirable lumière. N’oublions jamais ce que Dieu a fait pour nous, soyons toujours reconnaissants de son amour. Comme l'or est un bien précieux aussi notre vie est précieuse, n'en faisons pas n'importe quoi.

 

Ma prière pour ceux qui n’ont pas encore connu cette grâce, est que là où vous vous trouviez, que vous puissiez vous laisser trouver et façonner par Dieu.

 

"Je t'exalte , ô Eternel, car tu m'as relevé, Tu n'as pas voulu que mes ennemis se réjouissent à mon sujet. Eternel, mon Dieu! J'ai crié à toi, et tu m'as guéri. Eternel! tu as fait remonter mon âme du séjour des morts, Tu m'as fait revivre loin de ceux qui descendent dans la fosse." Psaume 30:2-4

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 21:21

SpiritofCompromise.jpgLorsque Dieu a dit à Abram de quitter sa patrie, il est malgré tout parti avec Lot, son neveu. (Genèse 12)

 Je crois que souvent le compromis commence par « oui, mais… ». Dans ce cas, Abram a du se dire « Oui, mais j’emmène Lot avec moi » !

 

Nous savons très clairement ce que la Parole de Dieu nous demande. Mais dans notre raisonnement, nous essayons de négocier pour obtenir plus que ce qui est demandé afin de satisfaire ou combler nos propres désirs. Nous calculons nous-mêmes ce qui serait le mieux pour nous.

 

Je considère que faire un compromis, c’est en quelque sorte signer un pacte.  C’est un acte d’acceptation annexé à notre contrat avec Dieu !

 

Bien souvent nous faisons ce type d’alliance par sentiment, pour ne pas blesser tel ou tel,  mais nous devons être intransigeants et ne faire aucune concession car après tout, c’est à Dieu que nous aurons à rendre des comptes.

 

J’entends régulièrement dire à notre époque que : « dans les temps que l’on vit, suivre entièrement la Parole de Dieu c’est très compliqué ». Nous nous trompons car la Bible nous dit qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil. L’alcool, le sexe, les abus existaient déjà au temps de Sodome et Gomorrhe.

 

Les railleries par rapport au fait de croire  en Dieu, à Jésus ont toujours existé. Les pressions et les appels du monde est un combat permanent, nous ne sommes pas plus exposés que nos ancêtres.

 

Cessons de nous voiler la face et reconnaissons que les compromis c’est nous-mêmes qui CHOISISSONS de les faire.

Nous en avons déjà tous fait et il est certain qu’à ce moment, l’Esprit de Dieu en nous est dérangé. Prenons donc position pour cesser tout compromis.

 

J’aime cette parole de Job qui dit :

 

J'avais un pacte avec mes yeux, m'interdisant tout regard de désir sur une jeune fille. Sinon qu'aurais-je pu m'attendre à recevoir depuis le ciel, du Dieu très-grand qui est là-haut ? Job 31 :1-2 (Français Courant)

 

Préférons plutôt de faire ce type de pacte que de faire des compromis avec le monde.

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 21:19

slave-of-god.jpgJe vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Romains 12: 1

 

La sagesse de Dieu dépasse totalement notre entendement ! Alors que l’esclavage est revenu comme un crime contre l’Humanité, voilà que la Bible nous parle de nous offrir VOLONTAIREMENT et TOTALEMENT à Dieu !

 

L’esclave est définit comme une personne qui est sous la dépendance complète d'une autre personne. Selon ce que nous savons tous de l’esclavage, je crois que personne ne veut se retrouver dans une telle situation de soumission.

 

Cependant, que nous en soyons conscients ou pas, nous sommes malgré tout esclave en quelque part. En effet : Ne savez-vous pas qu'en vous livrant à quelqu'un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice? Romains 6:16

 

L’esclave ne peut obéir qu’à un seul maitre. C’est pour cela que la Parole de Dieu nous dit que  Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. Matthieu 6 :24.

 

Être esclave de Dieu n’est pas un acte de pénitence, ni  une punition,  ni une injustice. C’est au contraire la libération du péché et de la mort.

 

Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Romains 6 :22.

 

Je n’ai jamais connu un esclave de Dieu, qui au détour de sa vie, a changé de maître, s’être réjoui de ne plus appartenir à Dieu. Il essayera toujours de revenir, malgré les oppositions, les tentations, les chutes, les appels de l’autre maître.


N’oublions jamais à qui nous appartenons. Le jour où nous avons choisi de servir Dieu, nous avons accepté d’être des instruments agréables entre ses mains. Ce n’est pas une chose péjorative.

Bien sûr lorsque nous fautons, Dieu nous reprend par sa Parole car «  Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre » 2 Timothée 3 :16.


La chose essentielle à retenir c’est qu’être esclave de Dieu c’est être libre du péché, mais être esclave du péché c’est vivre sans Dieu comme maître de notre vie.

Il nous appartient de choisir de qui vous voulons être l’esclave.


Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d'iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. Romains 6:13

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 10:00

SundaySchool.pngDès notre enfance, on nous apprend qu'il faut aller à l'école pour recevoir l'instruction et être éduqué, cultivé, civilisé. Nous suivons ainsi un cursus scolaire.


Plus tard, nous découvrons qu'il existe plusieurs écoles spécialisées correspondant à des domaines bien précis. Par exemple, l'école d'infirmière, l'école d'ingénieur, l'auto-école et j'en passe.

 

Ainsi, pour être formé, il existe des écoles adaptées. De même, pour être enseigné sur les lois du royaume de Dieu, il y a l'école de Christ !


Nous connaissons cette histoire de Jésus qui,  à 12 ans , enseignait dans le temple et lorsqu'il a commencé son ministère à 30 ans, il a enseigné comment nous devons marcher. Il nous a montré le chemin.

 

Jésus a donc transmis l'instruction  à ses disciples qui était  suivie de cette recommandation: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. (Marc 16:15)

 

Cette enseignement est arrivé jusqu'à nous aujourd'hui au travers des hommes et des femmes que Dieu a utilisés. C'est pour cela qu'il y a des églises.


Certaines personnes estiment qu'ils n'ont pas besoin de se rendre à l'église, qu'importe la raison. Ils se disent qu'ils prient et lisent la Bible à la maison. je dirai que ce sont des "autodidactes spirituels".


Selon le dictionnaire, l'autodidacte est celui  fait des études sans professeur. Cela est tout à fait honorable de se documenter et travailler seul et, pour certains, arriver à l 'excellence de façon autonome. 

 

Mais Dieu a établi et oint des serviteurs pour enseigner, ceux-ci ont reçu de Lui la révélation de la Parole afin de nous la transmettre.

 

De même, la Bible nous parle de lait (pour le bébé spirituel) et de nourriture solide (pour celui est arrivé à maturité), il y a donc des niveaux d'enseignements bibliques comme des niveaux d'études.

 

C'est pour cela que, si nous voulons pleinement recevoir l'enseignement spirituel, il est indispensable de se rendre à l'école de Christ, en acceptant de se laisser former par ceux qui ont reçu ce ministère.

 

En finalité, et comme j'aime entendre mon pasteur le dire, à l'école de Christ, on obtient son BAC (Bon pour Aller au Ciel !!)

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 11:29

trust-god-copie-2.jpgJ'ai participé à une cellule de prière durant laquelle un frère a rappelé la distinction essentielle qu'il faut faire entre "Croire Dieu" et "Croire en Dieu". Je pense que cela est la source de nombreuses divergences d'opinion.

 

"Croire Dieu" c'est croire à l'existence de Dieu. Je pense que tout le monde est unanime pour dire qu'il y a une puissance supérieure qui règne sur ce monde. Pour certains, c'est un phénomère inexpliqué sur lequel ils ne mettent pas de nom, pour d'autres il s'agit des dieux, pour d'autres encore, il s'agit de Dieu.

 

Les scientifiques ne décarcassent pour donner une explication rationnelle à tout ce qui peut se produire sur la terre, sous la terre, dans les mers et dans le ciel. De comprendre les événements, c'est une bonne chose en soi, mais il ne faudrait pas pour autant minimiser la grandeur de Dieu lorsqu'on trouve une explication à tel ou tel fait.

 

Si nous croyons que Dieu existe, il est nécessaire de creuser plus loin et ne pas en rester à cette simple connaissance en se posant les bonnes questions, telles que: Pourquoi Dieu m'a t-il créé? Qui est ce Dieu ? Que veut-il ?...

 

Ainsi, cela nous emmène à "Croire en Dieu". Croire en Dieu ne n'est pas seulement croire qu'il existe mais c'est croire en sa parole car " Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Jean 1:1.

 

Se limiter à "Croire Dieu" c'est limiter l'action de Dieu dans sa vie car ce n'est pas laisser place à la parole et  aux promesses de Dieu pour sa vie.

 

Croire en Dieu c'est accepter que nous avons été créés par Lui et pour Lui, c'est accepter que notre vie et notre salut dépendent de Lui, c'est accepter de vivre pour Lui, ce qui implique une façon d'agir, de penser, de parler conforme à Sa Parole et à ses commandements. 

Croire en Dieu c'est se soumettre à Dieu car nous reconnaissons sa Toute-Puissance.

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 10:47

Bible-reading-2013_620.jpgJe ne sais combien de fois j'ai entendu dire que la Bible a été écrite par des hommes de l'époque pour répondre aux questions de l'époque, de ce fait, elle n'est plus adaptée au monde d'aujourd'hui.

 

C'est une erreur déjà de penser que la Bible vient des hommes car: TOUTE ECRITURE EST INSPIREE DE DIEU, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre. 2Timothée 3:16-17

 

L'homme, du fait qu'il ait réalisé qu'il avait en lui la capacité de créer et de faire évoluer certaines choses, s'est cru en mesure de dire que la Parole est en dehors de son temps à lui. Quelle hérésie !


N'oublions pas ceci: Ce qui a été, c'est ce qui sera, et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera, il n'y a rien de nouveau sous le soleil. S'il est une chose dont on dise : Vois ceci, c'est nouveau ! cette chose existait déjà dans les siècles qui nous ont précédés. Ecclésiaste 1:9-10.

 

Je pense plutôt que l'homme est conscient de la Parole de Dieu et il sait pertinemment qu'il ne vit pas conformément à ce qu'elle dit. A défaut de changer de vie et de se tourner vers Dieu, il préfère croire qu'il faudrait harmoniser la Bible avec sa propre façon de vivre. Ainsi, il ne serait plus "hors-la-loi".

 

Je vous rappelle ces paroles de Jésus:

"Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, IL NE DISPARAITRA PAS DE LA LOI UN SEUL IOTA OU UN SEUL TRAIT DE LETTRE jusqu'à ce que tout soit arrivé. Matthieu 5:18

 

Et dans tous les cas, lorsque "Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront point." Matthieu 24:35

 

 Ainsi, ne nous y trompons pas, la Bible est à jour en 2013 et pour les années à venir, qu'importe les changements sociaux, moraux, culturels de ce monde. Ne nous laissons pas séduire.  

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 10:11
jesusyouth
Oh Jeunesse, qu'as-tu fais du don de Dieu dans ta vie?
Tu t'es trompé lorsque tu as pensé que tu étais maitre de ta vie
Il t'a créé pour son ouvrage.

Que cherches-tu?
N'entends-tu pas qu'il t'appelle?

Les plaisirs tu les as connus et maintenant tu sais qu'ils ne font pas ton bonheur
Oh combien grandes ont été tes joies, mais aujourd'hui , que te reste-t-il?

Tu cherches ta liberté, ton indépendance
Tu suis le mouvement mais en réalité tu marches à contre-courant
Mais tu persistes, tu résistes... Pourquoi?

Ne dis pas qu'il regarde à ton coeur car demande-toi ce qu'il y verra

Tu as assisté impuissant presque passivement à ce naufrage
Lentement mais indéniablement, l'obscurité a pénétré ta maison
Tu ne retrouves plus tes repères mais sa voix t'appelle

L'entends-tu? Il t'appelle
Sa voix résonne et tout ton être frissonne

Ecoute jeunesse, voici ce à quoi tu es voué:
Ta vigueur et ton zèle sont pour le Seigneur

"Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin." (1 Jean 2:14)

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 23:36

god puzzle

A cette question, tout bon chrétien répondra: il vit en moi, dans mon cœur... mais poussons quelque peu cette réflexion. 

Il est dit dans Jean 1:1Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la PAROLE ETAIT DIEU. 

Maintenant que nous savons que la Parole est Dieu, étudions la Parabole du semeur (Marc 4:14-40)


"14 Le semeur sème la parole.15 Les uns sont le long du chemin, où la parole est semée; quand ils l'ont entendue, aussitôt Satan vient et enlève la parole qui a été semée en eux."

 

Entendre la Parole Dieu ne suffit pas à dire que la Parole, ou Dieu, demeure en nous. D'où l'importance de bien distinguer "entendre" et "écouter". Il est certain que si nous ne nous bornons qu'à ENTENDRE la Parole, Dieu ne peut régner dans nos vies car l'ennemi de nos âmes vient ôter la Parole semée. Il n'y a aucune assise pour une Parole entendue.

  "16 Les autres, pareillement, reçoivent la semence dans les endroits pierreux; quand ils entendent la parole, ils la reçoivent d'abord avec joie; 17 mais ils n'ont pas de racine en eux-mêmes, ils manquent de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, ils y trouvent une occasion de chute."

 

Deuxième cas de figure, la Parole est entendue et reçue... mais pour un temps seulement. Ce temps est celui durant lequel la porte de la résolution d'un problème semble s'ouvrir. Nous recevons Dieu dans nos vies avec joie et enthousiasme, mais malheureusement la porte reste encore fermée car ce n'était pas le temps de Dieu pour l'ouvrir. Alors nous ne  croyons plus à la Parole et Dieu n'a plus sa place dans nos cœurs.

  "18 D'autres reçoivent la semence parmi les épines; ce sont ceux qui entendent la parole,19 mais en qui les soucis du siècle, la séduction des richesses et l'invasion des autres convoitises, étouffent la parole, et la rendent infructueuse."

 

Dans cette configuration, nous recevons Dieu tout en restant liés à nos propres désirs charnels. Il y a comme un compromis qui s'instaure, mais nous savons que nous ne pouvons servir deux maitres à la fois. Dieu ne cohabite pas avec le péché, ainsi lorsque nous pensons qu'il est en nous, il n'y est plus. 

"20 D'autres reçoivent la semence dans la bonne terre; ce sont ceux qui entendent la parole, la reçoivent, et portent du fruit, trente, soixante, et cent pour un."

 

Dieu a véritablement sa place dans nos vies que lorsque nous recevons la Parole avec des cœurs disposés, que nous la mettions en pratique, que nous la gardions qu'importe les temps et les circonstances et que nous portions du fruit qu'importe les saisons. 

 

En résumé, être chrétien n'est pas le seul critère suffisant pour affirmer que Dieu vit en permanence dans nos vies. C'est notre attitude face à la Parole qui le détermine. 

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 22:39

 

10130483-green-plants-grow-out-and-watering-canTout ce qui vit (ou fonctionne) a besoin d'être alimenté ... Ainsi la plante a besoin de son eau, l'homme a besoin de sa nourriture, l'appareil electroménager d'electricité, la voiture d'essence... De même notre esprit a besoin de la Parole de Dieu.
Lorsqu'une plante est asséchée, la meilleure et la seule chose à faire est de lui donner de l'eau . Nous le savons tous c'est une question de survie, c'est une question de vie...
Pourtant lorsque nous sommes à l'agonie spirituellement nous avons du mal à chercher la nourriture qui nous fasse du bien et qui nous redonne vie. En cela, nous nous mettons nous-mêmes dans une situation critique qui s'aggrave de jour en jour. 
Je suis consciente que cela est facile à dire parce que lorsque nous sommes accablés de toute part, assaillis de mauvaises pensées, tout est fait pour fermer notre cœur à la Parole de Dieu et nous faire ne pas accepter que les promesses de Dieu soient pour nous. 
Il est certain que Dieu s'occupe de nous, comme on aime à le dire, Dieu fait sa part. Mais nous ne devons jamais oublier que nous devons faire la nôtre. Nous ne pourrons jamais recevoir les réponses de Dieu sans nous placer dans sa présence pour écouter ce qu'il a à nous dire.
L'agitation de notre cœur dans les moments difficiles est un blocage à l'écoute de la voix de Dieu. 
Aussi difficile que cela puisse être, efforçons-nous dans les moments d'épreuve, à ne pas décrocher spirituellement, en ne mettant pas en doute la fidélité de Dieu. 
Notre survie spirituelle dépendra de notre capacité à nous nourrir de la Parole de Dieu durant les temps de sécheresse.
Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l'homme vous donnera; car c'est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau.
Jean 6:27

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 00:01

faiblesse-force.jpeg« et il m'a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. » 2 Corinthiens 12 :9

 

Combien de temps continueras-tu à te lamenter du fait de ta faiblesse ?

Avec assurance et détermination témoigne de ta faiblesse passée parce que c’est elle qui fait ta force d’aujourd’hui.

N’en ait point honte car c’est dans cette faiblesse que le Seigneur s’est glorifié puisqu’il t’a sorti de la boue dans laquelle tu te trouvais.

Bon nombre de témoignages de serviteurs de Dieu sont basés sur ce qui était leurs faiblesses d’hier. Nous pouvons le voir au travers des livres-témoignages qu’ils écrivent.

 

Pour exemple,  une personne qui a consommé durant des années de la drogue et qui en a été délivré par la grâce de Dieu, ne peut pas se taire ou se cacher de ce passé. Il devient un témoignage vivant de l’œuvre de Dieu. Cette personne est alors  une aide, un conseiller, un soutien pour une personne qui, aujourd’hui se trouve dans la même situation. Le Seigneur dit bien : « ma puissance s’accomplit dans la faiblesse ».

 

Comment parviendrait-on à démontrer la puissance de Dieu sans avoir connu la détresse ? Paul dira ensuite « car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort ». Ne voit donc pas ta faiblesse comme un échec mais comme un sujet duquel tu te réjouis car ton Dieu t’a façonné, et rendu fort pendant tout ce temps où tu pensais avoir « gâché ta vie ».

                                    

Peut-être penses-tu que tu n’es pas encore arrivé à ce stade où ta faiblesse fait ta force. Alors prie, demande à Dieu sa faveur, demande lui de se glorifier dans la situation que tu vis. Assume ce que tu as été, ce que tu as fait afin de recevoir une pleine guérison et délivrance. Le déni ne peut que t’enfoncer dans la culpabilité et la honte.

 

Le Dieu que je sers est un Dieu tout-puissant,  il te délivrera certainement car même si tu ne sais pas prier il te dit : « De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il nous convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables; » Romains 8 :26

 

 

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 16:05

Pasteur Dominique AHOUSSOU

Eglise Evangélique AME

19/08/2012

QUI SUIS-JE ?

qui-suis-je.jpg Actes 11 :26

et, l'ayant trouvé, il l'amena à Antioche. Pendant toute une année, ils se réunirent aux assemblées de l'Eglise, et ils enseignèrent beaucoup de personnes. Ce fut à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens. 

Je ne suis pas un simple chrétien, je dois jouer mon rôle car :

     1) Je suis un disciple

Le disciple fait ce qu’il a vu son maitre faire.

 Jean 6 :38

car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé.

Un disciple ne fait pas ce qu’il veut. Jésus a été le premier disciple, il a fait comme son Père. Jésus a semé l’amour, tu dois aussi semer l’amour...

 

Matthieu 28 :19-20

Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.

Les disciples nous ont transmis des choses que nous devons à notre tour transmettre en tant que disciples.  

 2) Je suis un témoin

Les disciples ont vu Jésus guérir, ils sont donc des témoins. Tu dois être un témoin fidèle et être capable de dire aux autres ce que Jésus a fait. Si tu ne témoignes pas comment le monde peut-il connaitre qui est Jésus ?Tu dois témoigner et ne pas cacher ton témoignage sinon, des innocents seront mis en prison ! Témoigne la vérité, ce que tu as vu. Tu as le vrai témoignage.

 Luc 1 : 2

suivant ce que nous ont transmis ceux qui ont été des témoins oculaires dès le commencement et sont devenus des ministres de la parole

 Jean 1 :6-7

Il y eut un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean. Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui.

Jean a vu Jésus grandir, il a vu que Jésus était la lumière et il a témoigné de comment Jésus a marché dans sa jeunesse: un témoin voit la gloire de Dieu se manifester.

 

     3) Je suis le sel de la terre

         Matthieu 5 :13

        Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu'à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes.

Tu as de la valeur et un rôle important à jouer.

 

      4) Je suis la lumière du monde

          Matthieu 5 :14-16

Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée; et on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes œuvres, et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

 

Tu es la lumière de ta famille et tu dois prier pour chaque membre de ta maison. Puisque tu es la lumière, tu dois briller.

 

Luc 11 :25

Prends donc garde que la lumière qui est en toi ne soit ténèbres.


Ne fais pas comme Judas qui a agi CONTRE son maitre. Tu dois faire en sorte de garder ta lumière.

 

Jean 8 :12

Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

 

Tout ce que Jésus est, nous le sommes. Reste dans la lumière de Jésus de sorte que les flèches de l’ennemi soient sans effet et retournent à l’envoyeur.

 

Esaïe 60 :1

Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive, Et la gloire de l'Éternel se lève sur toi.

 

5) Je suis un ambassadeur

Tu dois représenter le royaume de Dieu sur la terre et défendre ses intérêts.

 

2 Corinthiens 5 :20

Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu!

 

Nous devons réconcilier les hommes de la terre avec notre pays du ciel. Prends le temps de parler de ton pays ; parle de ton Royaume car tu es un ambassadeur.

 

6) Je suis un soldat

 2 Timothée 2 :2-4

Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l'enseigner aussi à d'autres. Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus Christ. Il n'est pas de soldat qui s'embarrasse des affaires de la vie, s'il veut plaire à celui qui l'a enrôlé;

 

Tu dois être prêt à tout moment avec les armes à la main. (Les armes : Ephésiens 6 : 14-17) Tu as déjà les armes, ce n’est pas pendant le combat que tu vas les demander !

 

7) Je suis un étranger et voyageur sur la Terre

Hébreux 11 :13

C'est dans la foi qu'ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises; mais ils les ont vues et saluées de loin, reconnaissant qu'ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre.

 

Tu es en transit car le Christ viendra et te prendra avec Lui. Tu es de passage et tu dois juste faire ta part. (Nul ne sait ni le jour ni l’heure)

 

Apocalypse 20 :4

Et je vis des trônes; et à ceux qui s'y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n'avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n'avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans.

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Prédications
commenter cet article
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 22:21

Prodigal-Son.jpgDans son hymne de louange à l’Eternel, dans le Psaume 103, David déclare ceci : « Mon âme, bénis l’Eternel ! » Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom ! Mon âme, bénis l’Eternel, et n’oublie aucun de ses bienfaits ! » (Versets  1 et 2). A cela nous avons envie de répondre : Amen !

Mais, si nous étudions la syntaxe de cette déclaration, nous constatons qu’il ne dit pas « mon âme bénit l’Eternel », mais bien « mon âme, bénis l’Eternel ! » C’est un ordre ! Il commande à son âme de n’oublier AUCUN des bienfaits que l’Eternel a manifestés pour lui. Appelons les choses par leur nom, celui oublie les bienfaits reçus est un INGRAT !

 

Oh combien de fois l’avons-nous été ! Combien de fois de fois avons-nous dit à Dieu : « merci et au revoir »!

Nous disons manquer de temps le matin, dans la journée ou le soir pour passer du temps dans la présence de Dieu quand les choses vont bien. Mais arrivé le temps de la sécheresse, nous savons trouver du temps pour prier, méditer et chercher la face de Dieu, non pas seulement le matin, le midi ou le soir, mais également au gouter, en pleine nuit… tout le temps ! Notre planning devient soudainement plus léger. C’est une attitude ingrate que nous manifestons là.

 

Il ne s’agit pas de rendre grâce à Dieu simplement parce qu’il a répondu à une prière. Ce qu’il attend de nous, c’est une relation père-fils, un cœur à cœur, une intimité…

 

Il est tellement facile de dire « je n’aime pas lire » « je ne sais pas prier » « je n’arrive pas à méditer » mais vous savez quoi : L’appétit vient en mangeant !

 

Il est écrit « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4 :4). Alors, assois-toi à la table et commence à manger !

Installe-toi  dans la chambre haute, ouvre ton cœur et prie. Dieu qui prend plaisir à cela, ne permettra-t-il pas que tu trouves les mots pour prier ? Ne permettra-t-il pas que tu prennes plaisir à la lecture de sa Parole ?


 Nous devons nous discipliner, commander à notre corps de se lever chaque matin pour prier le Dieu qui lui a donné la vie, commander à notre âme de bénir l’Eternel de sorte que nous ne soyons plus des enfants ingrats mais reconnaissants.

 

 

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 14:11

 

jesus stormJe tenais à partager une exhortation que j'ai reçue d'une amie. Cela m'a fait du bien, je ne doute pas que cela soit une bénédiction pour quelqu'un d'autre...


« Dieu est pour nous un refuge et un appui, un secours qui ne manque jamais dans la détresse. C'est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée et que les montagnes chancellent au cœur des mers, quand les flots de la mer mugissent, écument, se soulèvent jusqu’à faire trembler les montagnes » Psaumes 46:1-3


Les pensées et les sentiments sont nombreux en période de crise. Tant que la tempête n'est pas finie, il te faut être vigilent dans tes prises de décision.


Laisse tes émotions s'apaiser avant de décider. Concentre-toi sur ce qui est en ton pouvoir de faire puis place ta confiance en Dieu pour ce qui n'est pas de ton ressort.


Arrête de te noyer dans les soucis et les inquiétudes.


Reste connecté à Dieu qui voit au delà de la tempête.


Une prière pour aujourd’hui

Seigneur Dieu, je sais que je ne peux pas tout contrôler, je vais donc faire ce qui est en mon pouvoir et te laisser faire ce que je ne peux pas accomplir. Les tempêtes de la vie ne me contrôlent pas. Je fais confiance à tes plans pour ma vie. Dans le nom de ton fils Jésus que je t'ai prié. Amen

 


 

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 22:32

Planting-seeds-564x272.jpgPuis Dieu dit : Que la terre produise de la verdure, de l'herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi. Genèse 1:11.


Lorsque Dieu créa les herbes, les arbres et les arbres fruitiers, il nous est dit qu’ils avaient en eux leur semence.


Après que le péché ait envahi le cœur de l’Homme et que Dieu ait décidé de faire venir le déluge sur la terre, la Bible nous dit que « Tout ce qui se mouvait sur la terre périt, tant les oiseaux que le bétail et les animaux, tout ce qui rampait sur la terre, et tous les hommes. » Genèse 7 :21.


Cependant, lorsque Noé envoya, pour la seconde fois, la colombe afin de vérifier si les eaux avaient diminué, on peut lire ceci : « La colombe revint à lui sur le soir ; et voici, une feuille d’olivier arrachée était dans son bec. » Genèse 8 :11


C’est extraordinaire ! Tout avait été détruit lors du déluge MAIS les arbres et leurs semences sont demeurés intacts !


Cela vaut aussi pour notre vie spirituelle. On peut être malmené au quotidien ou ébranlé dans notre foi ;  Il se peut même qu’on rétrograde quelques mois, voire quelques années, mais la semence que Dieu a plantée dans notre cœur, un jour elle croîtra.


Une amie m'a interpellée en affirmant ceci: "Même quand un fruit est pourri, on peut en récupérer le noyau pour le planter" 


On peut penser avoir tout perdu dans la bataille, mais une chose est certaine, c’est que ni les épreuves, ni les difficultés, ni le désert, ni le déluge ne pourra jamais déraciner la semence que Dieu a déposée un jour dans chacune de nos vies.


« La semence c’est la parole de Dieu » Luc 8 :11

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 00:56

20-DE-SAUSSURE-EXO-05-PASSAGE-VERS-LE-DESERT.jpgNouveau converti ou pas, il est important de comprendre que, dans notre marche avec Dieu, il y a des étapes à franchir et des actes à poser. Qu’importe la façon dont nous ayons reçu Jésus dans notre vie, la Bible nous enseigne ce processus sur la base de l’exemple d’Israël dans le désert. Nous allons voir cela dans le livre de 1 Corinthiens au chapitre 10.

Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu'ils ont tous passé au travers de la mer,qu'ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer,qu'ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu'ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ. Mais la plupart d'entre eux ne furent point agréables à Dieu, puisqu'ils périrent dans le désert. 1 Corinthiens 10 :1-5

 

Le Saint Esprit, autrement dit le Consolateur avait été promis et il est venu après la mort et la résurrection de Jésus, c’est-à-dire après que nous ayons reçu la grâce d’être sauvés par son sacrifice à la croix. Nous savons que, par la suite,  au jour de la Pentecôte,  les disciples furent remplis du Saint-Esprit.

Lorsque peuple a été sauvé, délivré de la main des Egyptiens, la Bible nous dit qu’ils étaient sous la nuée (verset 1). Cela signifie qu’ils étaient dans la présence de Dieu, sous le couvert de sa main puissante.

Ensuite ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée (baptême du Saint Esprit)  et dans la mer (baptême d’eau) (verset 2)


De l’autre coté de la mer Rouge, le peuple est arrivé dans le désert. Dieu a pourvu à leur nourriture en faisant tomber la manne du ciel chaque matin : ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu'ils ont tous bu le même breuvage spirituel, (verset 3 et 4)… il est question ici de la Sainte Cène instituée par Jésus. « Et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit : Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang ; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. » 1 Corinthiens 11 : 24-25.


Nous voyons donc que le baptême du Saint Esprit, le baptême d’eau, la Sainte Cène, sont des étapes obligés dans la vie du chrétien car il est dit dans la suite du chapitre : « ces choses sont arrivées pour nous servir d’exemple » (verset 6). Nous ne faisons donc pas les choses par coutume ou par principe religieux, mais ce sont des choses que Dieu même a établies.


Pour autant, être chrétien baptisé d’eau et d’Esprit s’asseyant à la table du Seigneur, n’est pas une fin en soi. Car la Parole nous met ensuite en garde des choses que nous ne devons pas faire. Des choses pour lesquelles de nombreux ont péri. Car prendre la Sainte Cène sans tenir son corps en bride est un danger : « Le peuple s'assit pour manger et pour boire ; puis ils se levèrent pour se divertir. Ne nous livrons point à l'impudicité, comme quelques-uns d'eux s'y livrèrent, de sorte qu'il en tomba vingt-trois mille en un seul jour. (versets 7 et 8)


Ne murmurez point, comme murmurèrent quelques-uns d'eux, qui périrent par l'exterminateur.  Ces choses leur sont arrivées pour servir d'exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles. Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber ! Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter. (versets 10 à 13)

 

Ce dernier paragraphe mériterait d’être abordée en profondeur, peut-être aurais-je l’occasion de le développer dans un autre article, mais je voudrais simplement accentuer le fait qu’il est écrit « que celui qui croit être debout prenne garde de tomber »

Lorsque certains enfants de Dieu ont quitté l’Egypte, ils ont voulu jouir de leur liberté en pensant qu’ils n’étaient plus sous le joug de l’esclavage, ainsi ils étaient sauvés. Or la Bible nous dit que nombreux ont péri.

Jésus est mort à la croix pour nous sauver, en l’acceptant comme Sauveur,  nous recevons va vie, mais il nous incombe de la garder en marchant selon ses voies, sans penser avoir déjà atteint le but.  Ainsi, restons en permanence sous la nuée et ne soyons pas ce peuple qui périt dans le désert…

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 21:14

 Flower_Bud.JPGCelui qui est fidèle dans les moindres choses l'est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l'est aussi dans les grandes. Luc 16:10.


On dit souvent de  l’Homme qu’il est constamment insatisfait : il possède mais il dit n’avoir rien ou pas assez !

Il est vrai que ne pas avoir ce que l’on veut, comme on le veut, peut créer en nous des frustrations. Mais il faut reconnaitre que tout ce que nous avons, nous a été donné par grâce, à commencer par notre souffle de vie.

Humainement parlant, certaines choses peuvent nous  paraitre plus grandes que d’autres. Mais je pense qu’il n’y a pas de « niveau » de grandeur pour Dieu, car TOUT ce qu’il fait est grand et beau. Ce que je veux dire part là, c’est qu’il n’est pas plus difficile pour Lui de débloquer ta « petite » situation que d’ouvrir la mer Rouge ; un seul mot suffit…Car il dit, et la chose arrive ; Il ordonne, et elle existe. Psaumes 33:9


En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père ; Jean 14:12

Oui Dieu nous promet de grandes choses,  mais notre vision, notre soif de grandeur nous empêche d’apprécier les petites choses. On veut voir tellement grand, tellement plus,  que nous méprisons les petites choses que DIEU nous a données.


Je vais prendre un exemple qui, je pense, parlera à chacun. Il peut arriver que nous ayons faim et nous ayons envie de manger une chose bien précise. Nous avons une assiette remplie  sur la table mais nous l’apprécions pas, non pas que la chose à manger  ne soit pas bonne, mais cela ne correspond pas à ce que NOUS voulons… mais sachez que, c’est une grâce d’avoir une assiette sur la table et de quoi manger dedans…


Tant que nous ne serons pas en mesure d’apprécier et d’accepter les petites choses, nous ne sommes pas prêts à recevoir les plus grandes.


Une petite chose pour nous (un repas non désiré) et une grande chose pour celui qui n’a pas à manger, ainsi, sans même le savoir nous avons toujours de grandes choses…

Partager cet article

Publié par Sophie - dans Talitha Koumi
commenter cet article